Edito

 

 

Nos Jours Heureux…

Au départ, nous étions spectateurs d’un drame humain en Chine. Puis ce virus a bouleversé le monde entier ! Cette crise sanitaire a bousculé le fonctionnement des organismes sociaux.

Nos Activités Sociales de proximité ont dû surmonter cette épreuve en mettant en place de nouvelles organisations, dans un seul but : conserver le lien avec tous les bénéficiaires.

Notre CMCAS a développé et actualisé de façon journalière son compte Facebook, ainsi que son site internet.

Nous avons mis en place un numéro unique avec l’aide des professionnels des Territoires du Grand Ouest.

Mais cela ne suffisait pas, il fallait également être présents auprès des bénéficiaires les plus isolés, c’est pourquoi nous avons pris la décision de contacter nos ainés par téléphone, afin de leur apporter une aide et maintenir ce lien social qui nous est essentiel.

Je tiens à remercier les élus, bénévoles et professionnels qui nous ont aidés à réaliser ces appels, mais aussi les bénéficiaires qui ont tous accepté d’échanger et de partager quelques minutes avec nous.

La CCAS de son côté a été sollicitée par les services de l’état pour mettre à disposition des personnes précaires, à risque face au Covid -19 et des soignants, ses villages de vacances fermés en raison de l’épidémie. De plus, afin d’aider les jeunes à faire face à la perte du pouvoir d’achat due à la crise, le montant de l’aide à l’autonomie des jeunes a été multiplié par deux jusqu’au mois de septembre.

Mais au moment où j’écris cet édito, la CCAS et les territoires sont à pied d’oeuvre pour la préparation des colos et l’ouverture des centres adultes, avec la mise en place des procédures de sécurité afin d’accueillir tous les enfants et bénéficiaires dans les meilleures conditions.

Nous allons retrouver nos colos et centres de vacances et faire que nos enfants reviennent grandis avec des souvenirs pleins les valises, et pour les bénéficiaires que nous sommes, nous puissions profiter d’échanges, de découvertes de régions.

Toutes ces mesures mises en place par les Activités Sociales, et j’en oublie sûrement, ont pu être réalisées grâce à des femmes et des hommes qui sont porteurs de valeurs que nous défendons tous, la SOLIDARITE ! Elle est et restera notre priorité, à contrario de ce que l’on peut lire, dans certains tracts où la majorité de ces élus sont absents dans nos instances et très éloignés de la réalité du terrain. Mais pour signer les accords sur les moyens bénévoles qui nous étranglent, alors là ils répondent présents !

Cette crise sanitaire que nous traversons n’aura épargné aucun continent, elle est révélatrice des méfaits d’un libéralisme débridé. Elle montre aussi la négligence du gouvernement actuel dans la gestion de cette situation lourde d’enjeux sanitaires, sociaux et économiques.

Nos gouvernants restent obsédés par la satisfaction des marchés financiers et du patronat qui a pour seul but la casse des services publics et de donner la priorité à la productivité au détriment des conditions de vie et de travail des salariés.

Dans ce contexte, n’oublions pas les projets portés par ce gouvernement, à savoir, celui des retraites et pour nos entreprises, HERCULE ou bientôt ASGARD…

A la sortie de cette pandémie, faisons en sorte que les « jours heureux » soient les nôtres et non ceux des financiers, actionnaires et libéraux.

Mais je ne peux terminer cet édito sans avoir une pensée pour Philippe Leraisnier dit « phiphi », tu vas nous manquer.

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire »
Albert Einstein.

Valérie DELAUNAY

Présidente de la CMCAS Caen

© CMCAS Caen 2018, tous droits réservés I Mentions légales I Données personnelles

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?