Edito

 

 

 

 

 

 

 

Cher(e)s collègues, cher(e)s bénéficiaires,

La rentrée est déjà loin, et elle a été marquée par une grande mobilisation des gaziers et électriciens, les 19 et 24 septembre puis le 17 octobre 2019, qui ont une nouvelle fois montré leur attachement infaillible au modèle du service public et à leur régime de retraite.

Cette année 2019 sera pour les administrateurs de la CMCAS de CAEN un bilan de mi-mandat, déjà ! Et nous avons dû faire face à un nombre certain d’obstacles.

Tout d’abord, une diminution du budget national passant de 500 Millions à 390 Millions d’euros. Ensuite, la mise en place des moyens bénévoles, avec la diminution de nos heures de détachements et j’en passe. Mais vos élus dans les Activités Sociales se doivent de défendre les valeurs que sont la justice, la dignité et la solidarité !! A l’opposé de nos élus du gouvernement, qui eux ne défendent pas des valeurs mais des idées capitalistes, libérales et individualistes, eux ils continuent leur marche, eux ils poursuivent leur seul but, qui est d’enrichir les riches et d’appauvrir les pauvres.

Et les IEG n’échappent pas à ce constat et apportent une large contribution à la grogne générale qui se dégage sur le territoire national. Que l’on soit issu d’Enedis, de Grdf, de RTE, de Grt Gaz, d’Engie, d’EDF ou de toutes autres entreprises de la branche professionnelle des IEG, les sujets de mécontentement ou d’inquiétude ne manquent pas : les annonces de fermetures de sites, de plateaux clientèle et HERCULE ! Grand projet de notre PDG M. LEVY, en lien évidemment avec notre cher Président de la république, qui a pour objectif de socialiser les pertes avec EDF Bleu et privatiser les profits avec EDF Vert. C’est donc une porte grande ouverte vers la libéralisation et la privatisation de l’ensemble du secteur. Mais peu importe bleu ou vert, les conséquences seront désastreuses !! En clair, les salariés et leurs activités seront les variables d’ajustement des politiques, liquider pour mieux capitaliser ! Les effets se répercuteront de fait encore une fois sur nos Activités Sociales, nos organismes et leurs personnels seront forcément impactés par ce démantèlement. Les salariés au statut des IEG basculant dans le secteur privé ne pourront plus bénéficier des Activités Sociales et surtout que deviendra le lien Actifs et Retraités. Existera-t-il encore ? Ajoutons à cela la réforme des retraites et donc de notre régime spécial ! Tous ces sujets ne font qu’alimenter la colère au sein des équipes, des unités !!

Tous les salariés et retraités des IEG n’ont pas à payer la note que le gouvernement Macron veut laisser. Les moyens existent. Preuve en est : la France est le pays qui distribue le plus gros pourcentage de dividendes aux actionnaires !

Alors quelle meilleure façon de démontrer notre volonté de résister à cette politique néo-libérale en affichant clairement notre opposition et en refusant toutes réformes et autres attaques sur nos acquis sociaux !

Mais les Activités Sociales sont également concernées par les actualités autres que celles des IEG et dans le cadre de notre projet politique, la solidarité a tout son sens. Pour rappel, cette année nous avons offert aux enfants du Marais 3 journées à la mer, une en mai, une en juillet au centre de vacances d’Auberville et une à Lion-sur-mer pendant une colo. Juste 3 journées pour les sortir d’un quotidien de misère, n’en déplaise à certains… Mais au moment où j’écris cet édito, 250 réfugiés du Marais, des familles, des enfants scolarisés se font déloger ! Juste avant la trêve hivernale ! Le Rassemblement National (ancien FN) en rêvait et la Police de M. MACRON l’a fait !! Où vont-ils aller ?? Où vont-ils dormir ?? Quelles solutions vont leur être proposées ?? Aucune à part la rue !! Et nous sommes impuissants face à cette situation qui nous dépasse. Le seul pouvoir qu’il nous reste, c’est celui de la révolte et de nous opposer à cette politique répressive !! Alors soyons tous présents lors de nos prochains rassemblements !! Ce mois de novembre, fut aussi pour les salariés de la branche des IEG, les élections de leurs représentants au sein du comité social et économique (CSE). Cette nouvelle entité fusionne l’ensemble des instances représentatives du personnel, délégués du personnel, comité d’entreprise et CHSCT. Ce sont encore une fois les ordonnances Macron qui, par un passage en force, ont diminué gravement les moyens de proximité de vos représentants du personnel. Ce scrutin a été également l’occasion de revendiquer et de défendre le projet de service public de l’énergie.

Je terminerai par les mots de Nelson Mandela « Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où il y a le conflit, et donner l’espoir là où règne le désespoir »

A retenir ! Nous vous donnons rendez-vous le 24 janvier en soirée à Grentheville pour fêter l’année 2020 !!

« L’histoire est à nous et ce sont les peuples qui la font » Salvado ALLENDEValérie DELAUNAY
Présidente de la CMCAS Caen

 Mentions Légales © CMCAS Caen 2018, tous droits réservés. 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?